La prémonition de sa propre mort

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La prémonition de sa propre mort

Message par Passiflore le Jeu 30 Mar - 18:08

Un autre cas non moins célèbre, et plus dramatique encore, se produisit au pays de Galles en 1966.
Le 21 octobre de cette année-là, l'école de la petite ville minière d'Aberfan, à la suite d'un glissement de terrain, est écrasée par un demi-million de tonnes de poussières de charbon.
L'accident provoque la mort de 144 personnes, dont 122 enfants.
Un psychiatre, le Dr John Barker, mène une enquête, grâce à un ami journaliste, et recueille soixante récits de personnes disant avoir pressenti la catastrophe.
Vingt-quatre d'entre eux sont confirmés par des témoins.
Le cas le plus émouvant est celui de la petite Eryl Mai Jones, 10 ans, l'une des victimes du terrible accident.
L'avant-veille, l'enfant déclare à brûle-pourpoint à sa mère qu'elle n'a pas peur de mourir "car elle rejoindrait Jésus", que tout est noir autour d'elle, et qu'elle sera avec ses camarades Pete et June.
La veille, elle raconte, toujours à sa mère, qu'elle a rêvé de l'école qui avait disparu et que "quelque chose de noir l'avait engloutie".
Au cimetière, elle est effectivement enterrée entre Pete et June.
L'enquête du Dr Barker montre également que beaucoup des témoignages corroborés viennent de personnes étrangères à la région.
La prémonition d'une catastrophe ne dépend donc pas du fait qu'une personne soit proche géographiquement ou sentimentalement de l'événement qui va se produire.
C'est là l'unique conclusion que l'on peut tirer de ces cas particulièrement troublants...


Posté par Fée le 30 août 2005
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 422
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La prémonition de sa propre mort

Message par Passiflore le Jeu 30 Mar - 18:12

Les conditions d'une prémonition :

Elles sont assez strictes en raison du flou qui entoure le phénomène et on peut les résumer ainsi :
Le rêve, ou le pressentiment, doit avoir été relaté à un ou plusieurs témoins dignes de foi avant que ne se produise l'événement.
L'intervalle entre le rêve et l'événement doit être relativement court, car la possibilité d'un lien accidentel augmente avec le temps.
Cette condition, cependant, souffre des exceptions, comme le montre le cas du Titanic.
Le rêve doit paraître improbable à son auteur ou relever d'un domaine qu'il ne connaît pas, ou mal.
Il doit s'appliquer à un fait précis, et non revêtir une tournure générale permettant, par le biais d'interprétations symboliques, de les appliquer à des événements très divers (comme on l'a fait pour les Prophéties de Nostradamus, par exemple).
Enfin, les détails doivent concorder, au moins dans les traits essentiels, avec ceux de l'événement.


Publié par Fée le 31 août 2005
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 422
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum