L'action de la pensée

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'action de la pensée

Message par Passiflore le Ven 31 Mar - 16:59

Un individu souvent en proie à la souffrance et à la négativité, ne réussit pas toujours lui-même à comprendre, ni surtout à accepter qu'il les a peut-être induites : il croit généralement jouer de malchance ou être victime d'intentions ou d'actions maléfiques.
Une chose est sûre : il s'avère parfois nécessaire de laisser libre cours à ses pensées et à ses émotions négatives et ceci, quelle que soit leur origine.
Il ne faut pas réprimer sa colère. Il faut plutôt la doser, sans la laisser motiver ses actions sinon on serait débordé par un désastre ressemblant en tout point à celui causé par les obsessions et les soucis.
Pour comprendre ce mécanisme, il suffit de penser que les parties conscientes et inconscientes de notre psychisme sont en contact permanent et que la rancoeur peut entraîner de nombreuses conséquences.
Cherchez dès à présent à transformer vos pensées : en recourant à la logique de l'amour qui vous protègera des sentiments agressifs que vous manifestez, sans vous en rendre compte, à l'égard des autres et de vous-même.
En aimant, vous édifiez un rempart contre les peines ; l'amour est doté d'un pouvoir émotionnel tellement fort qu'il joue le rôle d'un facteur magique et transforme de manière alchimique les rapports entre notre corps et notre psychisme.

La somatisation de la négativité

La problématique liée à l'existence de ce principe, ne se limite pas seulement aux actions qui s'expriment dans le domaine social de notre existence.
Elle se confond parfaitement avec le principe de transformation que l'homme, toujours inconsciemment, applique lorsqu'après toute une série d'expériences et d'émotions négatives, il somatise le stress accumulé, engageant ainsi le processus de mort, même s'il ne s'en est pas rendu compte.
La grande majorité des maladies connues sont d'origine psychosomatique : autrement dit une cause d'origine psychologique entraîne un effet de nature somatique, c'est à dire physique.
Mais lorsqu'un individu se rend compte qu'il est atteint d'une maladie psychosomatique, le principe de reconversion a beaucoup plus de mal à fonctionner en sens inverse ; il a alors besoin de traitements médicaux appropriés pour l'aider à guérir des affections provoquées par l'accumulationd'émotions négatives et à réamorcer le principe de vie.
Comme on l'a vu, la pensée agit sur l'énergie, mais aussi sur la matière et influence donc très nettement les résultats matériels.
Mais l'homme peut nourrir en son for intérieur d'autres pensées négatives d'une autre nature : la haine, la peur, la vengeance, etc.; inspirées soit par une injustice réellement subie ou un sentiment d'injustice non fondé ou encore une mauvaise interprétation de ses propres comportements ou de ceux d'autrui.


Publié par Guillaume en mai 2006
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 422
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum