Paranormal & Supranaturel

Les phénomènes de possession

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les phénomènes de possession

Message par Passiflore le Lun 17 Avr - 12:15

L'histoire des convulsionnaires peut être rapprochée d'un phénomène beaucoup plus courant dans l'histoire de la religion populaire, celui de la possession.
Il s'agit des cas où l'on considère que le démon habite le corps d'une personne : les paroles qu'elle prononce (blasphèmes, invectives) et les gestes qu'elle fait (notamment la débauche sexuelle) sont donc imputables non à sa volonté, mais à la présence du démon en elle.
L'exorcisme est alors la technique religieuse visant à chasser l'esprit du mal et à libérer la victime.

Du temps de Jésus

Les récits de possession et d'exorcisme ne sont pas absents de la Bible.
Dans l'Évangile selon saint Marc, par exemple, Jésus rencontre un homme "possédé d'un esprit impur", d'une telle violence que "personne n'avait plus la force de le dompter et ne pouvait le lier, même avec une chaîne".
Jésus autorise les démons à sortir du corps de l'homme et à s'incarner dans des porcs dont le troupeau passe à proximité : ceux-ci se jettent alors dans la mer et se noient, mais "celui qui avait été démoniaque" est sauvé.

À l'époque moderne

En Europe, les possessions suivent en général les poussées de sorcellerie, dans les mêmes zones (France du Nord, Lorraine, Allemagne, Pays-Bas).
Au contraire de la sorcellerie, la possession est un phénomène plus individuel, elle touche plus les citadins que les que les ruraux et suscite plus la compassion que la répression.
Les plus célèbres sont les victimes de possession à Aix-en-Provence (1609), à Loudun (1632-1640), à Louviers (1642-1647)


Publié par Fée le 23 mars 2006
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 342
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le martyre d'une convulsionnaire

Message par Passiflore le Lun 17 Avr - 12:19

"Elle eut ses convulsions et demanda les secours comme à l'ordinaire.
Elle se fit aussi tirer les seins : elle était assise sur le carreau, sa robe croisée sous son menton, avec deux demoiselles, une de chaque côté ; celle qui était à droite tirait la mamelle droite.
Elles tiraient de toutes leurs forces, et pour leur en donner davantage, on tirait ces deux demoiselles par les épaules, de sorte qu'il y avait quatre personnes occupées à ce secours.
Pendant cette opération, soeur Françoise s'écriait : "Tirez fort, arrachez !"
Elle portait ses mains sur sa tête et semblait s'en arracher la peau avec les ongles, elle portait ses mains à moitié fermées sur son ventre et faisait des efforts pour s'arracher les entrailles ; enfin, elle se pressait le cou avec les deux mains comme pour s'étrangler, et alors son front se ridait, ses narines s'ouvraient, elle devenait violette et ses pieds se raidissaient comme si elle eût été pendue."

Archives nationales


Publié par Fée le 24 mars 2006
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 342
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum