Le langage alchimique

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le langage alchimique

Message par Passiflore le Dim 23 Avr - 13:13

La lecture d'un ouvrage alchimique - du type du livre d'Abraham le Juif qu'avait utilisé Nicolas Flamel - est extrêmement ardue pour un non-initié.
Le langage alchimique semble abstrait, absurde, incompréhensible : il est en réalité ésotérique et mystique, saturé de codes, de symboles, de références destinés à égarer le profane.
Pièges et détours s'y succèdent.
"L'alchimiste considère cette difficulté d'accès comme essentielle, car il s'agit de transformer la mentalité du lecteur afin de le rendre capable de percevoir le sens des actes décrits", explique l'écrivain français contemporain Michel Butor.
"Le langage alchimique est un instrument d'une extrême souplesse qui permet de décrire des opérations avec précision tout en les situant par rapport à une conception générale de la réalité."
La première recherche de l'apprenti est donc celle du sens, avant celle du procédé.
Le novice doit avant tout comprendre les lois qui régissent le monde de l'alchimie.
Si certains symboles, certains mots sont communs à l'ensemble des alchimistes, la plupart d'entre eux ont délibérément créé leur propre codification.
On ne peut donc pas espérer trouver une clef universelle qui éclaire l'ensemble des écrits ; seule une lente et patiente initiation permet d'accéder au savoir.


Publié par Fée le 25 septembre 2005
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 428
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Recette de fabrication de l'or

Message par Passiflore le Dim 23 Avr - 13:17

Dans son ouvrage Des divers arts, le moine du VIIe siècle Théophile, de son vrai nom Rogerus, qui vivait dans le nord de la Germanie, nous explique comment les alchimistes fabriquent de l'or espagnol, un or particulièrement souple et facile à travailler.
Tout d'abord, il faut générer des basilics, reptiles pondus par un vieux coq :
"Ils ont sous terre une chambre dont le haut, le bas et toutes les parties sont en pierre, avec deux petites fenêtres si étroites qu'à peine on voit quelque chose à travers.
Ils y mettent deux vieux coqs de douze ou quinze ans, et leur donnent suffisamment à manger. Ceux-ci, quand ils sont engraissés, par la chaleur de leur embonpoint s'accouplent et pondent des oeufs.
Alors on ôte les coqs, et l'on met pour couver les oeufs, des crapauds : on leur donne du pain en nourriture. Les oeufs couvés il en sort des poulets mâles comme les poussins des poules, auxquels au bout de sept jours croissent des queues de serpent ; aussitôt, si la chambre n'avait un pavement de pierre, ils entreraient dans la terre.
Pour prévenir cela, ceux qui les élèvent ont des vases d'airain ronds, de grand capacité, perforés de toutes parts, dont les orifices sont resserrés : ils y placent ces poulets, bouchant les orifices avec des couvertures de cuivre, les enfouissent  sous la terre ; et les poulets se nourrissent six mois de terre fine qui pénètre par les trous.
Après cela, ils enlèvent les couvercles et allument un grand feu jusqu'à ce que les animaux soient dedans entièrement brûlés.
Lorsque c'est refroidi, ils retirent et broient soigneusement, y ajoutant un tiers de sang d'homme roux : ce sang desséché sera trituré.
Ces deux choses réunies sont détrempées de vinaigre fort dans un vase propre.
Ensuite, on prend des lames très minces de cuivre rouge très pur, on y met de chaque côté une couche de cette préparation, et l'on met au feu.
Quand elles ont chauffé à blanc, on retire, on éteint et on lave dans la même préparation : on fait ainsi jusqu'à ce que la préparation ronge le cuivre de part en part, et prenne de là le poids et la couleur de l'or.
Cet or est propre à tous les ouvrages."


Publié par Fée  le 24 septembre 2005
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 428
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'alchimie chinoise

Message par Passiflore le Dim 23 Avr - 13:24

L'alchimie occidentale naît aux environs des IIe et IIIe siècles avant notre ère, à Alexandrie puis gagne l'Europe  par l'Espagne arabe.
Mais cet art était pratiqué bien avant, notamment en Chine.
Les conditions qui ont présidé à son apparition en Asie et son évolution, ne sont pas sans expliquer un certain nombre d'aspects de l'alchimie occidentale.

Une tradition extrêmement ancienne

L'histoire de l'alchimie en Chine se confond avec l'histoire de la métallurgie.
Dès l'âge du bronze, les puissantes confréries de forgerons donnent un caractère magique à leurs réalisations et entourent la fonte d'un rituel ésotérique.
A l'âge de fer, sous l'influence du taoïsme, l'alchimie devient en Chine une discipline autonome.
Comme l'alchimie occidentale le fera plus tard, elle s'oriente autour de trois pôles : transformation des métaux, recherche cosmologique et recherche de l'immortalité.

La recherche de l'or mais aussi d'une longue vie

Un texte de Sima Qian, l'"Hérodote oriental" du Ier siècle avant notre ère, relate les recommandations du magicien Li Xaoiun à l'empereur Wou-Ti, qui vécut un siècle avant lui : "Sacrifiez au fourneau, et vous pourrez faire venir des êtres. Lorsque vous aurez fait venir ces êtres, la poudre de cinabre pourra être transmuée en or jaune ; quand l'or jaune aura été produit, vous pourrez en faire des ustensiles pour boire et pour manger.
Alors votre longévité sera prolongée, vous pourrez voir les bienheureux de l'île Ponglai qui est au milieu des mers.
Quand  vous les aurez vus et que vous aurez fait les sacrifices feng et shan, alors vous ne mourrez pas."
Wou-Ti ne put sans doute pas respecter intégralement les conseils de son magicien : malgré une exceptionnelle longévité (il occupe le trône pendant cinquante-tois ans), il meurt en 87 avant notre ère.


Publié par Fée le 23 septembre 2005
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 428
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le langage alchimique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum