Les phénomènes métapsychiques

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les phénomènes métapsychiques

Message par Passiflore le Sam 1 Avr - 13:55

D'après le professeur Charles Richet, "les phénomènes paranormaux ou métapsychiques sont des phénomènes inhabituels, psychologiques ou physiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des facultés inconnues de l'esprit". Si nous les tenons pour réels, on peut ajouter qu'ils sont inexplicables, à l'heure actuelle, par les lois qui régissent les phénomènes physiques, biologiques et psychologiques normaux.

Phénomènes psychologiques et phénomènes physiques :

Comme le suggère leur définition, on peut  les diviser en deux groupes : les phénomènes psychologiques ou subjectifs et les phénomènes physiques ou objectifs. Il existe, de plus, des phénomènes mixtes. C'est ainsi que les phénomènes physiques présentent souvent un caractère intellectuel.

Les phénomènes psychologiques comprennent essentiellement la télépathie et la métagnomie. Ils constituent, avec la psychokinésie, les seuls faits paranormaux étudiés par la parapsychologie moderne que l'on peut considérer comme une branche de la métapsychique.
La télépathie (du grec têle, au loin, et pathos, affection) semble être une communication de pensée s'établissant, en dehors des sens habituels, entre deux individus. Elle peut être spontanée ou provoquée.
La métagnomie (du grec meta, au-delà, et gnomê, connaissance) est la connaissance soit de choses sensibles, soit de pensées normalement inaccessibles à l'esprit, soit d'évènements à venir.
En fait, pour être complet, il faudrait signaler d'autres formes de connaissance paranormale : la psychométrie (du grec psukhê, âme, et metron, mesure), phénomène dans lequel le sujet prend connaissance de l'ambiance d'un individu, de ses états affectifs et intellectuels par l'intermédiaire d'un objet; la xénoglossie (du grec xenos, étranger, et glôssa, langue) où le médium parle des langues qu'il est censé ignorer, l'incorporation, phénomène fréquent dans les séances spirites où le médium semble perdre sa personnalité propre pour revêtir celle d'un décédé.
L'hypnotisme, que nous rattachons à la métapsychique subjective, forme une zone frontière entre la psychologie normale et la psychologie paranormale. C'est un ensemble de phénomènes qui constituent le sommeil artificiel provoqué. Le caractère spécifique de l'hypnose est l'état de suggestibilité : un sujet en hypnose est, par définition, un sujet à qui l'on peut faire des suggestions.
D'autres phénomènes tels que le dédoublement de la personnalité, les exercices des calculateurs prodiges se situent également à la limite du normal et du paranormal.

Les plus importants se ramènent à cinq :


- La télékinésie (du grec têle, au loin, et kinêsis, mouvement) désigne, sous une forme scientifique, les mouvements d'objets sans contact. Le phénomène type de cette catégorie est celui de la "table tournante" lorsqu'elle se meut à distance. À la télékinésie on peut rattacher la lévitation, les raps ou coups frappés, les attouchements spirites et le phénomène dit d'écriture directe.
- La psychokinésie (du grec psukhê, âme, et kinêsis, mouvement), découverte et étudiée récemment, peut être définie comme étant l'action de la pensée sur des systèmes physiques en évolution tels qu'un lancer de dés à jouer, une bille en mouvement, une goutte d'eau qui tombe.
- Les phénomènes lumineux consistent en apparitions de lueurs, d'éclairs, de globes phosphorescents. L'aura et, dans certaines conditions, le "fluide magnétique" peuvent être considérés comme des phénomènes lumineux.
- L'ectoplasmie ou matérialisation consiste en une extériorisation du corps du médium d'une substance d'abord amorphe ou polymorphe qui, généralement, se constitue rapidement en représentations diverses : organes isolés, êtres complets humains ou humanoïdes, animaux.
- La photographie supranormale ou transcendante est l'obtention d'images d'"esprits" soit à l'aide d'un appareil photographique, soit par impression directe de la plaque au gélatino-bromure d'argent. Le problème de la photographie de la pensée et celui de l'effluviographie peuvent être joints à la question de la photographie supranormale.

Les maisons hantées présentent des phénomènes analogues à ceux que l'on observe en métapsychique objective : déplacements d'objets, bruits inexplicables, apparitions fantomatiques, etc.


Robert Tocquet, Le bilan du surnaturel
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 422
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum