Le naufrage du Titanic

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le naufrage du Titanic

Message par Passiflore le Jeu 30 Mar - 17:49

Les prémonitions concernant le naufrage du Titanic sont si nombreuses qu'elles ont fait l'objet d'un livre entier, Psychic Forewarding of a Tragedy (Recherches pyschiques sur une tragédie) de George Behe.
A les lire, il semble bien que l'on soit en présence d'un événement-phare dans l'histoire de la voyance.
Le 10 avril 1912, le paquebot Titanic, de la compagnie anglaise White Star, réputé insubmersible en raison de son système de cloisons étanches, part de Southampton pour sa traversée inaugurale à destination de New York.
Parmi ses passagers, on trouve aussi bien des émigrants logés sous la ligne de flottaison, en troisième classe, que la fine fleur de l'aristocratie financière anglophone.
Au cours de la nuit du 14 au 15 avril, alors qu'il se trouve à quelque 300 milles (environ 550 km) au sud-est de Terre-neuve, le Titanic heurte un iceberg qui déchire le flanc droit de sa coque sur 90 m.
A 2 h 30 du matin, le grand paquebot disparaît. Sur les 2 230 passagers embarqués, seuls 709 seront recueillis par le cargo Carpathia qui croisait non loin.
Le plus grand nombre des disparus appartient à la troisième classe.
En raison de la qualité de certaines des victimes, des énigmes qui entourent son naufrage et de l'ampleur de la catastrophe, le Titanic entre directement dans la légende noire de la mer.
Il occupe une place comparable à celle du Hollandais volant dans le panthéon des vaisseaux maudits.
Son épave ne fut retrouvée qu'en 1985, par l'équipe du professeur américain Robert D. Ballard.

Un ouvrage "définitif" sur le sujet est paru en 1986 : Titanic, Triumph and Tragedy, par les Anglais John P. Easton et Charles A. Haas.


Publié par Fée le 29 août 2005
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 422
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic

Message par Passiflore le Jeu 30 Mar - 18:00

La fin du Titanic prévue 14 ans à l'avance

Phénomènes insaisissables, les prémonitions plus ou moins vérifiées se comptent par milliers.
La plupart relèvent de l'anecdote personnelle, mais certaines concernent des événements mondialement connus et ont été révélées en temps voulu, c'est-à-dire avant que l'événement n'ait lieu.
La plus célèbre de ces prémonitions constitue le sujet d'un court roman, oeuvre de l'écrivain américain Morgan Robertson, qui, quatorze ans avant la catastrophe, prévoit dans le détail le naufrage du Titanic.

Une oeuvre inspirée

Né en 1861, Morgan Robertson est un auteur spécialisé dans les histoires maritimes et assez injustement oublié de nos jours.
Un seul de ses livres, Futility (1898) - loin d'être le meilleur qu'il ait écrit -, lui assure cependant aujourd'hui encore une certaine renommée posthume.
Ce court roman sur la faiblesse de l'homme face aux forces du destin raconte en effet le naufrage du "plus grand paquebot construit par l'homme", le Titan.
Celui-ci s'éventre contre un iceberg avant de couler, avec la majeure partie de ses passagers, en raison du nombre insuffisant de canots de sauvetage.
Mais les coïncidences ne s'arrêtent ps là : le faisceau des concordances est en effet particulièrement frappant.
En voici quelques-unes, avec, entre parenthèses, les faits équivalents ayant trait au drame du Titanic :
--> Traversée en avril (10 avril 1912),
--> Déplacementde 70 000 tonnes (66 000),
--> Longueur 800 pieds (882,5),
--> Trois hélices (idem),
--> Capacité maximale d'environ 3 000 passagers (idem),
--> 2 000 passagers à bord (2 230),
--> 24 canots de sauvetage (20),
--> 19 cloisons étanches (15),
--> Trois machines (idem),
--> Déchirure à la coque à tribord (idem).

Or, le roman Futility a été rédigé neuf ans avant la construction du Titanic, avant même que l'on songe à sa conception, ce qui exclut évidemment toute inspiration d'après des informations réelles.
Morgan Robertson affirme toute sa vie avoir été inspiré par un "collaborateur astral", pour reprendre ses propres termes, c'est-à-dire un esprit qui le guidait, l'inspirait dans ses travaux littéraires.
C'est la seule réponse qu'il fournit pour expliquer ces extraordinaires coïncidences entre fiction et réalité.
En dépit de la réédition de son roman, il ne récolte pas les fruits de sa formidable prémonition après le naufrage du Titanic.
Les lecteurs préfèrent les détails sensationnels de l'enquête à une fiction pourtant marquée du sceau de l'étrange.


Posté par Fée le 30 août 2005
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 422
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum